SNV
05.09.2012
«Bien regardé, bien protégé»

La Suisse passe à un nouvel étiquetage des produits chimiques. Elle reprend le système général harmonisé (SGH) des symboles de danger, qui constitue le standard au niveau mondial. Le 3 septembre 2012, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) lance une campagne nationale, intitulée «Bien regardé, bien protégé» pour présenter le SGH à la population. Cette action est soutenue par des partenaires privés et publics.

La campagne permettra de présenter les nouveaux symboles de danger, à en expliquer la signification et à rappeler les règles à suivre lorsque l'on manipule des produits chimiques. Bien souvent, le consommateur ne lit pas les informations figurant sur ces produits. Le slogan de la campagne, «Bien regardé, bien protégé», l'incite à le faire afin qu'il sache comment se protéger et préserver autrui des dangers en la matière.

La campagne est réalisée par l'OFSP, conjointement avec la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST), le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG), l'Association suisse d'assurances (ASA) ainsi qu'avec des partenaires privés.

Les accidents impliquant des produits chimiques se sont multipliés ces dernières années. Le Centre suisse d'information toxicologique (CSIT) indique que ses activités de conseil en cas d'incidents dus à des produits chimiques domestiques ont augmenté de 30% entre 2004 et 2011.

La campagne est d'autant plus importante qu'un tiers de la population pense encore que les produits chimiques portent une étiquette précisant leur classe de toxicité. Or, ce n'est plus le cas depuis 2005, où la Suisse a passé au système d'étiquetage utilisé dans l'Union européenne, qui comprenait des symboles de danger orange. 

Ces derniers font désormais place au SGH, développé par les Nations Unies, et qui constitue le standard mondial. Les neuf symboles du SGH représentent les dangers inhérents aux produits chimiques. Ils sont dessinés en noir sur fond blanc et inscrits dans un cadre rouge.

Le SGH permet de mieux protéger la santé humaine et l'environnement sur toute la surface du globe et de simplifier le commerce international des produits chimiques. En Suisse, le passage à ce nouveau système se fait progressivement. En effet, les produits munis de l'ancien étiquetage, c'est-à-dire des symboles orange, pourront être écoulés jusqu'à fin 2017.

Les sites www.cheminfo.ch (d) et www.infochim.ch (f/i) présentent des informations destinées au grand public ou aux entreprises sous forme de brochures, de fiches d'information, de matériel et de film didactiques ou de dépliants qu'il est possible de télécharger. Une application mobile gratuite sera lancée dans le cadre de la campagne. Elle fournit des informations sur les nouveaux symboles de danger, sur la façon de manipuler des produits chimiques et permet d'appeler le 145, numéro d'urgence en cas d'intoxication ou de suspicion d'intoxication. L'appel parvient ainsi directement au CSIT, qui fonctionne 24 heures sur 24 et donne des conseils médicaux gratuitement.

«Bien regardé, bien protégé». Une campagne pour l'utilisation en toute sécurité des produits chimiques au quotidien, soutenue par :

  • l'Office fédéral de la santé publique (OFSP)
  • la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST)
  • le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO)
  • l'Office fédéral de l'environnement (OFEV)
  • l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG)
  • l'Association suisse d'assurances (ASA)

 
Adresse pour l'envoi de questions:
OFSP, service de presse, tél. 031 322 95 05 ou media@bag.admin.ch
Auteur:

Source: Office fédéral de la santé publique, Office fédéral de l'environnement OFEV
  
  


Vous souhaitez un conseil personnalisé ?
NEWS ARCHIVES :
Ici vous trouverez toutes les informations en provenance de Suisse et l'étranger.

Choisissez le type de nouvelles:
Sélectionnez le mois: