SNV
Nouvelles normes et produits
26.02.2015
L'ASME adopte des normes ISO en matière de soudage

C’est une première : l’American Society of Mechanical Engineers (ASME) fait figurer dans un standard un renvoi à des normes ISO en matière de soudage. En effet, la nouvelle édition du Code ASME à paraître en juillet 2015 comporte dans sa section IX «Welding and Brazing Qualifications» une annexe XXX qui renvoie à la norme ISO 9606-1:2012 (identique à SN EN ISO 9606-1 «Epreuve de qualification des soudeurs – soudage par fusion – partie 1 aciers») et aux épreuves de qualification des opérateurs selon ISO 14732:2013 (identique à SN EN ISO 14732 «Personnel de soudage – épreuve de qualification des opérateurs soudeurs et des régleurs en soudage pour le soudage mécanisé et le soudage automatique de matériaux métalliques»). Les deux normes ISO constitueront donc une équivalence aux règles de qualification des soudeurs et des opérateurs stipulées par le Code ASME.

Pour les entreprises, les avantages de ce nouveau régime sautent aux yeux. Une entreprise européenne de soudage qui cherche à s’implanter sur le marché américain doit actuellement être certifiée SN EN 1090 (Exécution des structures en acier et des structures en aluminium), mais également être qualifiée selon les règles ASME / AWS. A compter du mois de juillet prochain, cette double qualification/certification fastidieuse et coûteuse ne devrait plus être de mise.

L’information concernant la nouvelle annexe XXX a suscité des échos positifs dans le monde entier:

«…The appendix would help a lot to bridge different qualification standards. This is a job well done. Many congratulations to you and your colleagues.» (Prof. W. Zuh, Singapour) (L’annexe sera très utile pour concilier les différents standards de qualification. Beau travail, toutes nos félicitations.)

«…Excellent work and accomplishment.» (W. Sindel, Chine) (Excellent travail, une vraie avancée)

«…This is really great news. Almost 20 years of subtle discussions with ISO and CEN resulted in this fantastic statement.» (H. Bodt, Belgique) (C’est une très bonne nouvelle. Près de 20 ans de discussions discrètes avec l’ISO et le CEN ont permis d’arriver à cette excellente déclaration)

Un modèle pour les épreuves de procédés de soudage selon la norme SN EN ISO 15614 ?
Une évolution analogue pourrait intervenir au niveau des épreuves de procédés de soudage. La révision en cours de la norme ISO 15614-1:2004 (identique à SN EN ISO 15614-1:2012 «Descriptif et qualification d’un mode opératoire de soudage pour les matériaux métalliques – épreuve de qualification d’un mode opératoire de soudage – partie 1: soudage à l’arc et au gaz des aciers et soudage à l’arc des nickels et alliages de nickels») préconise un modèle de qualification à deux niveaux (niveau 1 et niveau 2). Le niveau 1 expose les exigences de base de l’épreuve de qualification d’un mode opératoire et s’inspire, pour la définition des épreuves, des règles ASME. Le niveau 2, quand à lui, reprend l’essentiel des exigences contenues dans la norme SN EN ISO 15614-1:2012. Si l’ASME fait sienne cette approche et l’implémente dans son Code, l’évolution positive qui a été impulsée dans le domaine du soudage pourrait bien continuer sur sa lancée.

Source: DIN Aktuelles, 2015

Vous souhaitez un conseil personnalisé ?
NEWS ARCHIVES :
Ici vous trouverez toutes les informations en provenance de Suisse et l'étranger.

Choisissez le type de nouvelles:
Sélectionnez le mois: