SNV
02.08.2012
Une production de cacao durable

Un nouveau comité de travail au sein du comité de normalisation des produits alimentaires et agricoles (le NAL) rassemble les efforts allemands relatifs à la future norme sur «le cacao durable et sa traçabilité», qui est élaborée au niveau européen et devra être reprise en tant que norme ISO à l’échelle mondiale.

L’activité de normalisation a pour objectif l’élaboration d’un catalogue d’exigences uniforme à l’échelle internationale pour la culture du cacao, afin de définir des conditions de culture durables, d’inciter et d’assurer sur le long terme la culture durable du cacao, d’améliorer les conditions de vie et de rendement des exploitants du cacao et aussi, mais surtout, d’empêcher l’exploitation abusive des enfants.

Le projet de normalisation suscite un vif intérêt en Allemagne parmi les acteurs participant à la chaîne de création de valeur du cacao. Participent à ce projet l’économie, notamment le secteur de la confiserie, le secteur public, les associations de consommateurs, la science et la recherche ainsi que les organisations de certification. Pour l’instant, il existe plusieurs systèmes de certification privés pour le cacao durable qui se distinguent toutefois dans leur définition des critères sociaux et écologiques. Cela réduit l’acceptation du côté des cultivateurs, de sorte que la part de cacao qui satisfait aux exigences de ces normes se situe actuellement à un pourcentage très faible. Une uniformisation des exigences qui tiendrait compte des normes actuelles doit de ce fait contribuer à augmenter de manière efficace la part du cacao généré de manière durable.

Le cacao est l’un des principaux produits du commerce agricole dans le monde. L’Allemagne en particulier joue un rôle clé dans le commerce du cacao. Les 10 % environ de la récolte mondiale du cacao sont transformés en Allemagne, notamment par le secteur de la confiserie. Le cacao non torréfié provient essentiellement de l’Afrique de l’Ouest, dont de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Nigéria, du Cameroun et du Togo. La culture du cacao est singulière et problématique. Le cacao est cultivé par des petits paysans et constitue généralement leur unique revenu. Mais pour que leur culture soit productive, il manque généralement aux paysans les connaissances techniques et les ressources. Accusée d’avoir recours au travail des enfants, la culture du cacao a fait régulièrement la une des journaux ces dernières années.

Source: DIN (organisme allemand de normalisation), communiqués, juillet 2012

Vous souhaitez un conseil personnalisé ?
NEWS ARCHIVES :
Ici vous trouverez toutes les informations en provenance de Suisse et l'étranger.

Choisissez le type de nouvelles:
Sélectionnez le mois: