1950–1960 : Le courant sort de toutes les prises

Dans les années d’après-guerre, la Suisse et l’Europe connaissent un essor économique sans précédent. Les salaires augmentent et la qualité de vie s’améliore nettement. Avec la reprise économique, la liberté financière des ménages connaît, elle aussi, une évolution réjouissante. Pour la première fois, le budget des ménages suisses permet, outre l’achat des biens de première nécessité, l’acquisition d’appareils durables. Dans les années 50, les machines à laver, réfrigérateurs et autres appareils électroménagers et de bricolage font leur entrée dans les appartements et maisons de Suisse. C’est à cette époque qu’ont vu le jour de nombreux appareils ménagers qui allaient révolutionner les activités ménagères et qui nous facilitent aujourd’hui encore la tâche. Cette évolution a été rendue possible par l’électrification.

Ce qui, jusque-là, restait du domaine du luxe, devient abordable pour le plus grand nombre. Entre-temps, le courant sort de la prise chez monsieur et madame Tout-le-Monde. Tout ce qui est disponible avec un câble est acheté et raccordé. La consommation d’électricité augmente fortement. En 1953, la télévision fait ses débuts, en 1957 l’EPF utilise son premier ordinateur, alors que les PTT enregistrent en 1959 un million d’abonnés téléphoniques.

Grâce à notre histoire en images, plongez au cœur des années 50 marquées par le progrès technique et les innombrables commodités, aujourd’hui indispensables à notre quotidien. Cette époque a été le témoin de très nombreuses inventions et découvertes qui nous ont rendu la vie beaucoup plus facile. Ce dont nous ne nous rendons parfois même plus compte. Tous ces progrès, nous les devons aux experts qui ont consacré leur vie à la science et veillent, aujourd’hui encore, à la sécurité des produits et installations électrotechniques et à ce que ceux-ci soient compatibles dans des systèmes en réseau. Les découvertes ont été intégrées dans des normes reconnues, toujours adaptées à l’état de la technique. Ce faisant, elles contribuent significativement au développement constant et à l’innovation.

Electrosuisse est responsable de la normalisation électrotechnique
Le domaine de l’électrotechnique est sous la responsabilité du CES (Comité Electrotechnique Suisse) d’Electrosuisse. La SNV a confié toutes les tâches liées à la normalisation électrotechnique au CES.

Electrosuisse est la première association professionnelle de Suisse dans le domaine de l’électricité. Son objectif est de garantir la sécurité des réseaux, des installations et des appareils, d’informer ses membres sur l’évolution de la science et de la technique dans tous les domaines de l’électrotechnique ainsi que de promouvoir le dialogue professionnel.

Avec sa commission CES, Electrosuisse organise et encadre la normalisation dans les domaines de l’électrotechnique, de l’électronique et des technologies de l’information par l’intermédiaire de plus de 90 comités techniques. Le CES représente les intérêts suisses aux niveaux international et européen. Il est le membre national au sein des organisations internationales et européennes de normalisation dans le domaine de l’électrotechnique, de la CEI et du CENELEC.

Soudain, de l'électricité partout – grâce à des dispositifs de sécurité normalisés

La première petite machine à laver de V-Zug

La première petite machine à laver permet de gagner beaucoup de temps et d’épargner ses efforts (V-Zug 1956).

La machine à laver pour les immeubles collectifs de V-Zug

La machine à laver Unimatic est spécialement fabriquée pour les immeubles collectifs (encart V-Zug 1950).

La machine à laver Adora de V-Zug

La machine à laver Adora facilite les tâches ménagères et améliore la qualité de vie (V-Zug 1959).

Appareils électriques Satrap de Coop

Depuis 1955, Coop propose des appareils électriques sous sa propre marque Satrap (magazine « Coop Zeitung » juin 1957)

L’outillage manuel électrique de Scintilla/Bosch

L’outillage manuel électrique ouvre de nouvelles possibilités aux artisans et aux bricoleurs (Scintilla/Bosch 1950).

Aspirateurs de Scintilla/Bosch

Basée à Zuchwil dans le canton de Soleure, Scintilla vend des aspirateurs et rencontre le succès (Scintilla/Bosch 1955).

Le sèche-cheveux de Solis

Le sèche-cheveux à domicile devient réalité (Solis).

Couverture électrique de Solis

La couverture électrique remplace la lourde bouillotte (Solis).

Catalogue publié de Solis 1953/54

Extrait du catalogue publié par Solis à l’occasion de son 45e anniversaire, en 1953/54 (Solis).

Interrupteur rotatif de 1950

Interrupteur rotatif de 1950 de la société Feller AG à Horgen (Technikmuseum Electrosuisse).

Téléphone mural de 1955

Téléphone mural de 1955 de la société Autophon AG à Soleure (Technikmuseum Electrosuisse).

Nouveau temps libre grâce aux appareils ménagers

Affiches et annonces publicitaires louent le temps libre ainsi gagné (Schulthess).

La première machine à laver de Merker/Schulthess

La première machine à laver entièrement automatique produite en Suisse vient de Baden (Merker/Schulthess 1950).

Machine à coudre suisse Turissa Novomatic

Machine à coudre suisse Turissa Novomatic pour la femme au foyer moderne (photo parue dans « Wir Brückenbauer » et publiée avec l’aimable autorisation de la Fédération des coopératives Migros).

Transport de courant continu haute tension (CCHT)

Jusqu’au milieu des années 20, il n’était techniquement pas possible de transporter de grandes quantités d’électricité sur une longue distance sans pertes importantes. Le problème était dû au passage entre le courant alternatif (CA) et le courant continu (CC). Le courant alternatif est le courant produit par un générateur. Il est généralement utilisé pour les appareils électriques. Le courant continu est quant à lui utilisé pour un transport à haute tension efficace.

Les appareils de couplage mécaniques de conversion du CA en CC se sont révélés inadéquats, alors que la seule alternative (les vannes à vapeur de mercure) était impraticable au niveau de tension nécessaire. Grâce à l’évolution de la technologie de conversion par son prédécesseur Asea, ABB a pu installer la première ligne électrique commerciale CCHT au monde au début des années 50. Elle reliait la Suède continentale à l’île de Gotland, assurant ainsi aux habitants de l’île une alimentation électrique fiable et économique. L’économie locale fleurit.

Depuis la pose de ce câble de 100 kilomètres de long, principalement immergé, ABB n’a cessé de développer la technique CCHT. L’entreprise a par exemple remplacé dans les années 70 les vannes à vapeur de mercure souvent sujettes aux pannes par des vannes semi-conductrices de type thyristor.

La technologie CCHT d’ABB a révolutionné le transport d’énergie dans le monde entier. Aujourd’hui encore, ABB compte parmi les plus grands fabricants d’installations CCHT, aux côtés de Siemens et de GE Grid Solutions.

Sources: Electrosuisse, ABB, Wikipedia, ETH-Bibliothek

SI_Pfeil_recht_weiss
Quelle est la somme de 5 et 9 ?

Nous traitons vos données de manière confidentielle et nous les utilisons uniquement pour répondre à votre demande. Vous trouverez des informations sur la manière dont nous traitons vos données dans notre Déclaration de confidentialité.

Retour en haut
Langues disponibles