26.06.2020 // Nouvelles normes et nouveaux produits

Hyperloop – voyager dans un tube à la vitesse du son

Recherche de participants pour l’élaboration de normes internationales dans le domaine « Hyperloop systems »

Pourquoi les hommes se déplacent-ils bien plus lentement sur terre que dans les airs ? Est-il possible, également au sol, d’atteindre la vitesse des avions ? Les experts sont unanimes: pas avec le système roue/rail traditionnel. De telles vitesses généreraient en effet des vibrations qui détruiraient le ballast et feraient dérailler le train. Dans l’optique de trouver une solution alternative au système roue/rail, des chercheurs du monde entier travaillent à un tout nouveau système de transport à grande vitesse, qui pourrait bien révolutionner le monde des transports : « Hyperloop ». Ce système de transport devrait transporter passagers et marchandises d’une manière à la fois silencieuse et respectueuse de l’environnement.

A en croire l’entrepreneur Elon Musk, les voyages pourraient se dérouler dans un tube à l’avenir : « Un jour, nous ne seront plus assis dans des compartiments, wagons ou trains, mais dans des capsules à cabines qui nous emmèneront à destination à la vitesse du son. » C’est en 2013 que l’entrepreneur a présenté son concept « Hyperloop », accessible à tous, accompagnant la publication de ce projet d’une mention précisant qu’il n’avait pas le temps de s’en occuper lui-même.
Sur le plan technique, « Hyperloop » est un tube dans lequel se déplacent des capsules de transport propulsées par un champ magnétique. Ces capsules n’effectuent aucun arrêt intermédiaire et relient non-stop le point de départ au point d’arrivée. Tous les passagers partagent une même destination finale. Contrairement au transport par voie ferrée, les capsules ne transporteront pas quelque 1000 personnes par train, mais seulement entre 4 et 24 passagers environ. Vidé de l’essentiel de son air, l’intérieur du tube permettra d’atteindre une vitesse de transport élevée. Sans la résistance contraignante de l’air, un « Hyperloop » pourra ainsi atteindre une vitesse de 1200 km/h, équivalant à un Paris-Berlin en 60 minutes. Les tubes seront posés soit au-dessus du sol, élevés sur des piliers, par exemple le long de tracés d’autoroutes existants, soit dans le sol. Si la voie de transport est posée au-dessus du sol, des cellules solaires pourraient être montées sur les tubes. L’« Hyperloop » deviendrait donc un système auto-suffisant et assurerait lui-même son alimentation en électricité. Telle est la vision d’Elon Musk. Dans la pratique, un grand nombre d’instituts de recherche et d’entreprises travaillent déjà à l’élaboration de prototypes – et le besoin en normes se fait pressant.

Nouveau comité européen de normalisation CEN/CLC JTC 20 « Hyperloop systems »
En mars 2020, les organisations de normalisation européennes CEN et CENELEC ont créé le comité technique commun CEN/CLC JTC 20 « Hyperloop systems ». L’objectif du CEN/CLC JTC 20 est d’élaborer de nouvelles normes européennes dans le domaine « Hyperloop systems ».
Le programme de travail du CEN/CLC JTC 20 comprend les thèmes suivants :

  • Terminologie
  • Véhicules (capsules)
  • Infrastructure
  • Emission de signaux, commande et sécurisation des trains
  • Sécurité
  • Exploitation
  • Interfaces entre véhicule, infrastructure et environnement
  • Interopérabilité et exigences de sécurité
  • Méthodes d’essai

Compte tenu du caractère innovant de la technologie Hyperloop, il n’existe actuellement aucune norme internationale sur ce sujet. Il y a toutefois une connexion/analogie évidente avec d’autres technologies existantes telles que le chemin de fer, l’aéronautique, la construction de tunnel, le bâtiment et l’aviation. Pour certains aspects, ces technologies existantes peuvent être utiles aux systèmes Hyperloop, mais les combiner en vue d’un nouveau système reste unique.

 

Vous trouverez de plus amples informations ici :

Votre contact pour plus d'informations :
Barbara Guder, , Tél : +41 52 224 54 14

L’important, c’est de participer !

Souhaitez-vous participer à l’élaboration de normes internationales dans le domaine « Hyperloop systems » ? En participant au comité national de normalisation correspondant, vous pourrez lancer plus rapidement vos produits et services sur le marché, car vous bénéficierez d’informations supplémentaires par rapport à la concurrence. En tant que membre d’un comité, vous rencontrerez d’autres spécialistes suisses du secteur et discuterez avec eux des projets de normes. Vous aurez également l’occasion de nouer des contacts à l’international.

Autres avantages de l’affiliation à la SNV : en savoir plus !

Votre contact pour une adhésion à la SNV :
Birgit Kupferschmid, , Tél : +41 52 224 54 18

Retour à la vue d'ensemble

Quelle est la somme de 1 et 5 ?

Nous traitons vos données de manière confidentielle et nous les utilisons uniquement pour répondre à votre demande. Vous trouverez des informations sur la manière dont nous traitons vos données dans notre Déclaration de confidentialité.

Retour en haut
Langues disponibles