02.11.2020 // Articles de presse

L’Association Suisse de Normalisation prône une uniformisation des exigences posées aux masques en tissu

Communiqué de presse du 2 novembre 2020

En ce moment, ils sont partout. Qui ? Les masques faciaux multicolores en tissu. Souvent fabriqués en tissu, ces masques fréquemment désignés comme « communautaires » sont en vente dans presque tous les magasins. Mais ces masques communautaires protègent-ils vraiment du coronavirus ? L’incertitude règne parmi les fabricants et les consommateurs. Actuellement, le terme « masque communautaire » n’est pas protégé ou défini par la loi. Chacun peut donc vendre ce produit sous la désignation « masque communautaire », qu’il protège efficacement le porteur contre les gouttelettes ou les aérosols – ou pas – et qu’il empêche la pénétration dans l’air des gouttelettes du porteur – ou pas. Ce qui manque, c’est une norme homogène.

Il n’existe pour l’instant aucune norme suisse applicable aux masques communautaires. Ce serait pourtant important, étant donné qu’une norme permettrait de définir les exigences devant être satisfaites par les masques communautaires et les méthodes de test correspondantes. Des méthodes de test homogènes permettraient de comparer les différents masques sur la base de plusieurs paramètres tels que l’efficacité du filtre. Lors de l’achat des masques, la valeur comparative servirait de point de repère aux consommateurs, qui pourraient ainsi se faire une idée de la qualité des masques communautaires vendus.

Quelle est la situation à l’heure actuelle ?
A l’échelle nationale, les premières recommandations sur les exigences minimales applicables aux masques communautaires ont été publiées dans un Recommendation Paper de la Swiss National COVID-19 Science Task Force. Par ailleurs, l’Association Suisse de Normalisation (SNV) a lancé une initiative demandant l’élaboration dans les plus brefs délais d’un document normatif national. Au cours d’une table ronde organisée le 24 septembre 2020, divers représentants de l’industrie et d’instituts de recherche ont pour la première fois échangé sur la question des masques communautaires dans le cadre d’un débat ouvert. Suite à cela, les représentants souhaitant participer activement à l’élaboration d’un document normatif national se sont réunis le 22 octobre 2020.

Tous les groupes cibles s’accordent pour dire qu’une solution rapide doit être trouvée afin de rendre la situation claire tant pour les producteurs que pour les instituts de contrôle et les consommateurs. Etant donné que l’élaboration d’une norme prend beaucoup de temps, l’Association Suisse de Normalisation (SNV) a décidé d’élaborer une règle suisse en collaboration avec les organisations et entreprises intéressées. L’avantage d’une règle par rapport à une norme suisse est qu’elle est soumise à moins de prescriptions en matière de procédure. La procédure de consultation publique est facultative et le consensus est formé au sein même du groupe du travail, ce qui engendre un gain de temps d’au moins trois mois.

Le 29 octobre 2020, le groupe de travail s’est mis d’accord sur le domaine d’application du document normatif. Le domaine d’application définit la portée de la règle suisse. Le groupe de travail est unanime sur le fait que la règle suisse doit fixer les exigences posées aux masques communautaires en matière de design, d’efficacité, de méthodes de test et de réutilisation.

Influence sur le Comité Européen
Le Comité Européen de Normalisation (CEN) a fixé dans un accord ponctuel CEN les premières recommandations minimales et méthodes de test s’appliquant aux masques communautaires. Une spécification technique (TS) correspondante est actuellement en cours d’élaboration à l’échelle européenne. Alors pourquoi les producteurs et consommateurs suisses n’attendent-ils pas tout simplement que la norme soit finalisée à l’échelle européenne ? L’élaboration par la Suisse de son propre document normatif pour les masques communautaires procure plusieurs avantages : elle implique un nombre moins important de représentants, le document suisse pourra être publié avant la spécification européenne et les exigences posées au document peuvent être taillées sur mesure pour la Suisse. Si la règle suisse (SNR) est finalisée suffisamment rapidement, elle pourra être prise en compte lors de l’élaboration de la spécification technique (ST) européenne.

Vous trouverez de plus amples informations ici :

Retour à la vue d'ensemble

Veuillez additionner 1 et 6.

Nous traitons vos données de manière confidentielle et nous les utilisons uniquement pour répondre à votre demande. Vous trouverez des informations sur la manière dont nous traitons vos données dans notre Déclaration de confidentialité.

Retour en haut
Langues disponibles