27.06.2022 // Actualités générales

Normes d’avenir

de David Schaltegger

Lisibles par machines et interprétables : c’est ainsi que doivent se caractériser les normes à l’avenir. De telles normes aideront à éviter les erreurs et à augmenter l’efficacité. Le projet « Project 2: Standards of the Future » des organisations européennes de normalisation CEN et CENELEC accompagne la normalisation à travers le processus de numérisation requis.

Contexte
Aujourd’hui, les utilisateurs de normes ont besoin de beaucoup de temps pour transférer de petits textes issus de normes et de documents dans leurs systèmes. Il peut s’agir d’exigences posées aux systèmes de gestion, d’exigences issues de contrats avec des clients ou de directives administratives. Afin d’éviter à l’avenir ces étapes intermédiaires, qui sont fastidieuses et propices aux erreurs, CEN et CENELEC ont donné vie en 2017 déjà au « Project 2: Standards of the Future ». Le projet a pour objectif de créer les conditions pour le développement de normes qui correspondent aux besoins d’un monde numérique.

Smart Utility Model for Standards
Les normes sont classifiées dans le « Smart Utility Model ». « SMART » est l’acronyme de « Standards Machine Applicable Readable and Transferable » (standards applicables, lisibles et transférables par des machines). Les niveaux 0, 1 et 2 du « Smart Utility Model » décrivent les formats de documents TXT, PDF et XML. Ces niveaux ne sont pas classifiés comme « SMART ». Le « Project 2: Standards of the Future » du CEN/CENELEC doit garantir qu’une sélection de normes soit disponible à l’avenir comme documents lisibles par machines. A cet égard, le contenu des normes doit pouvoir être lu et traité par un logiciel. Dans le « Smart Utility Model », ces fonctions correspondent au niveau 2. Un document du niveau 3 permet aux ordinateurs de comprendre non seulement le contenu mais aussi la structure du contenu. A cet effet, les exigences des normes et les recommandations peuvent par exemple être différenciées de manière automatisée. Dans un document de niveau 4, les machines peuvent comprendre la signification du contenu et se rapporter au contenu. Grâce à cela, les exigences dans les documents normatifs peuvent être transférées directement dans les « outils de gestion des exigences » d’entreprises. Par exemple, les évaluations de la conformité profiteront à l’avenir du fait qu’elles pourront être exécutées à l’aide de machines.

Source : « Project 2: Standards of the Future » Onboarding Meeting CEN/CENELEC du 30.11.2021

L’Organisation internationale de normalisation (ISO) ainsi que la Commission électrotechnique internationale (CEI) se penchent également sur les normes SMART.

Enquête auprès des clients SNV
Avez-vous déjà acquis des expériences dans ce domaine ou avons-nous suscité votre intérêt ?
Nous vous invitons volontiers à participer à une brève enquête et à nous donner votre avis sur ce sujet (Huit questions/cinq minutes).

Votre contact pour plus d'informations :
David Schaltegger, , Tél : +41 52 224 54 23

Source :

  • CEN and CENELEC | Digital Transformation | September 2021 | Call for Participation Standards of the Future (machine readable standards)
  • IEC-ISO SMART FAQ – April 2022
  • Onboarding meeting | Project 2: Standards of the Future | 2021-11-30

Retour à la vue d'ensemble

Veuillez additionner 2 et 5.

Nous traitons vos données de manière confidentielle et nous les utilisons uniquement pour répondre à votre demande. Vous trouverez des informations sur la manière dont nous traitons vos données dans notre Déclaration de confidentialité.

Retour en haut
Langues disponibles