SNV

De la précision. Encore plus de précision : le système de normes ISO GPS

Les exigences en matière de précision dans la fabrication industrielle ont énormément augmenté. Les limites entre macro-écart et micro-écart disparaissent de plus en plus si bien que toutes les étapes du développement du produit doivent être adaptées aux méthodes modernes de production et de contrôle. Le dessin technique «classique» est donc progressivement remplacé par des spécifications numériques des produits.

Les informations numériques doivent pouvoir être utilisées aussi bien pour la production que pour l’assurance qualité. Il doit donc exister des spécifications obligatoires géométriques des produits (GPS). L’Organisation internationale de normalisation (ISOISO
International Organization for Standardization
) fournit les bases de ces spécifications avec le système de normes ISOISO
International Organization for Standardization
GPS. Si elles ne veulent pas se laisser dépasser par les processus de numérisation constante, les entreprises sont dans l’obligation d’utiliser ce système.

La boîte à outils ISOISO
International Organization for Standardization
GPS contient actuellement plus de 146 normes permettant de décrire toutes les caractéristiques géométriques pertinentes. Il s’agit d’un dispositif normatif innovant, basé sur des règles, utilisé pour décrire de façon univoque la macro-géométrie et la micro-géométrie d’un composant par le biais d’une spécification technique des produits. Le tolérancement dimensionnel et géométrique ainsi que l’état de surface du profil et de la surface sont définis, entre autres, dans ce dispositif. Ce dernier comprend en outre une description précise du processus de vérification et les exigences quant aux équipements de mesure. Bref, le système de normes ISOISO
International Organization for Standardization
GPS est innovant, des plus complets et parfaitement élaboré.

Dans la pratique, les normes standard doivent souvent être ajustées aux besoins de l’entreprise. Pour les entreprises concernées, l’introduction concrète d’une norme constitue un processus difficile et de longue durée. Les ateliers et séminaires proposés par la SNV Association Suisse de Normalisation abordent les problèmes concrets rencontrés dans la pratique et présentent des solutions adaptées. La SNV aide les entreprises à mettre en œuvre entre leurs murs le système de normes ISOISO
International Organization for Standardization
GPS, même sous forme de séminaires internes sur mesure, organisés sur place avec des conseillers.

Commandez les modules thématiques en ligne auprès du shop SNV 

Est-ce que vous vous intéressez aux séminaires concernant ISOISO
International Organization for Standardization
GPS ?
Nous nous permettons d'attirer votre attention sur le séminaire suivant :

La spécification géométrique des produits (GPS)
31 mai 2018

Pour de plus amples informations veuillez contacter :
Christof Schönenberger, mail: christof.schoenenbergersnv.ch, tél.: +41 52 224 54 36
 

Quatres questions à Mathias von Flüe, président de SWISSMEM/CN 1 «Spécification technique des produits (TPS)» depuis 2013

SNV : En votre qualité de président du comité, quels défis représente l’introduction des nouvelles normes ISOISO
International Organization for Standardization
GPS ?

Mathias von Flüe : Le système de normes ISOISO
International Organization for Standardization
GPS est devenu entre-temps assez complexe et rares sont les personnes connaissant toutes les normes et pouvant les évaluer au niveau technique. Les 146 normes actuelles sont en effet toutes reliées d’une façon ou d’une autre les unes aux autres et ne peuvent pas être considérées séparément.
Pour être toujours au courant de l’état actuel de la technique, je me suis intéressé de près au thème de la spécification géométrique. Une chance pour nous, quelques spécialistes de la vérification font partie du comité de normalisation et nous complètent à merveille.
Un autre défi est lié au fait que les entreprises ne sont pas prêtes à libérer leurs experts pour des tâches de normalisation qui ne sont pas directement liées à leur produit. Le thème de l’ISOISO
International Organization for Standardization
GPS appartient à cette catégorie.

Quels principaux bénéfices les entreprises industrielles suisses peuvent-elles tirer de l’introduction du système de normes ISOISO
International Organization for Standardization
GPS ?

Une économie de coûts
ISOISO
International Organization for Standardization
GPS permet de détecter et de réduire les ambiguïtés touchant la fonction, la spécification et la vérification des produits. Nous parlons ici de maîtriser les incertitudes. En appliquant un tolérancement conséquent selon ISOISO
International Organization for Standardization
GPS, il devrait être possible d’élargir les champs de tolérance, tout en garantissant la fonction du produit. Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les tolérances de forme et de position qui augmentent le prix d’un produit, mais la grandeur de la valeur de tolérance.



Modèle spécifié à l'aide de ISOISO
International Organization for Standardization
GPS

Internationalité
Les entreprises suisses en particulier sont fortement globalisées. En d’autres termes, elles ont une division du travail interne globale ou achètent leurs composants sur le marché international. Il est donc d’autant plus important qu’il existe une langue technique homogène globale. Sur le long terme, même les grands groupes ne pourront se permettre de conserver tout leur éventail de dispositifs de normes internes sur ce thème. En plus du système ISOISO
International Organization for Standardization
GPS, il n’existe au plan international que le système américain selon ASME Y14.5 pour la communication technique.

Sécurité juridique
La norme de base ISOISO
International Organization for Standardization
8015:2011 détermine pour la première fois les responsabilités. Le constructeur est dans l’obligation de décrire la fonction du produit le plus précisément possible par le biais de la spécification (mesure, lieu, orientation, forme, etc.). La partie apportant la preuve, avec la vérification, de la conformité ou de la non-conformité de la spécification est responsable de l'incertitude de mesure. Il s’agit en général de l’assurance qualité.
L’entreprise mandatrice est donc responsable des ambiguïtés qui touchent le dessin et peuvent entraver la fonction. Les fabricants de composants et de systèmes ont donc tout intérêt à spécifier leurs pièces avec la plus grande précision possible. Dans ce contexte, il serait également important de souligner que la responsabilité mentionnée ci-dessus n’a rien à voir, dans une première étape, avec les termes juridiques de «sécurité des produits» ou de «responsabilité du fait des produits».

Quels groupes professionnels travaillent principalement avec le nouveau système de normes ISOISO
International Organization for Standardization
GPS ?

Il est important de savoir que le système ISOISO
International Organization for Standardization
GPS représente en fait un processus allant de l’idée fonctionnelle jusqu’au produit en fonctionnement. Il concerne donc de nombreux domaines d’une entreprise industrielle (construction mécanique générale, optique, CMS, en partie aussi la construction d’installations, etc.).
Le processus commence dès la phase de l’offre, se poursuit par l’ingénierie puis par la préparation du travail, les achats, la fabrication, l’entrée des marchandises, le montage et se termine par l’assurance qualité.

Où en est l’économie suisse en termes de connaissances et d’introduction/de mise en œuvre du système de normes ISOISO
International Organization for Standardization
GPS ?
Et où en est-elle par rapport à l’Allemagne, par exemple, ou aux Etats-Unis ?
A mon avis, aucun processus de design numérisé n’est possible sans le système ISOISO
International Organization for Standardization
GPS, indépendamment du support de communication. De nombreuses entreprises utilisent la CAO «uniquement» pour le dessin numérique, ce qu’ignorent malheureusement la plupart des décideurs. On parle beaucoup de l’industrie 4.0, mais ce terme est souvent réduit à la fabrication automatisée et au montage. Actuellement, de plus en plus de constructeurs sont formés aux normes ISOISO
International Organization for Standardization
GPS, mais la mise en œuvre homogène dans les entreprises n’a pas lieu. L’objectif de la feuille de route ISOISO
International Organization for Standardization
GPS est d’aborder et de canaliser cette thématique.
L’Allemagne n’est pas plus pionnière dans ce domaine que les Etats-Unis. Les pionniers sont les Français qui ont mis en œuvre le système ISOISO
International Organization for Standardization
GPS dès le milieu des années 90 au niveau universitaire et sont déjà bien avancés quant à sa mise en œuvre industrielle. Les Américains proposent cependant, par le biais de l’ASME, un système de qualification à plusieurs niveaux pour leurs normes GD&T. Je saluerais également l’introduction de ce système en Suisse car il serait indépendant du diplôme CFC suisse et compréhensible à l’échelle internationale.


Pour de plus amples informations veuillez contacter :
Marcel Schulze, mail: marcel.schulzesnv.ch, tél.: +41 52 224 54 24