Histoire SNV #1: l’accessibilité pour les personnes avec un chien d’assistance

Portrait de l'experte Katharina Eberle

Katharina Eberle n’est pas seulement engagée dans son travail en tant que directrice de la formation au sein de la Fondation école suisse pour chiens d’aveugles d’Allschwil. Depuis 2017, elle est également experte en normalisation. Elle est l’experte chargée de l’élaboration des normes pour le CEN/TC 452 « Assistance Dogs » pour la Suisse. La délégation suisse n’est composée actuellement que d’une personne. Katharina Eberle et son organisation sont actuellement les seules à travailler sur ce projet. Pour la SNV, elle a documenté son travail à l’aide d’une brève histoire en images durant un meeting d’experts qui s’est tenu à Zagreb en novembre 2019.

Légende d’illustration : Katharina Eberle (Source : Fondation école suisse pour chiens d’aveugles d’Allschwil)

A partir de quel moment un chien d’assistance est-il un chien d’assistance ?
L’objectif des activités de normalisation du CEN/TC 452 « Assistance Dogs » est d’établir une accessibilité uniforme pour les personnes avec un chien d’assistance dans toute l’Europe. Le chien d’assistance est un chien qui a été formé spécialement pour la réalisation de tâches permettant d’augmenter l’indépendance et de diminuer les contraintes des personnes souffrant d’un handicap.

Légende d’illustration : Le chien pour autistes a été formé spécialement pour accompagner au quotidien les enfants qui souffrent de troubles du spectre autistique. (Source : Fondation école suisse pour chiens d’aveugles d’Allschwil)

Les normes prévues devront permettre de régler de manière uniforme la formation, l’utilisation et les droits d’accès pour les chiens d’assistance, voire les personnes avec des chiens d’assistance à l’échelle internationale. Les chiens d’assistance peuvent-ils accompagner lors de grandes manifestations ? Quelle formation doit suivre un chien d’assistance ? Qui a le droit de le former ? Quel chien est véritablement un chien d’assistance ?

Légende d’illustration : Le chien-guide dirige une personne malvoyante de manière sûre afin d’éviter les obstacles. (Source : Fondation école suisse pour chiens d’aveugles d’Allschwil)

Influencer directement les normes
Comment Katharina Eberle est-elle devenue experte en normalisation ? La fondation a déjà contribué au préalable à l’élaboration d’autres normes par l’intermédiaire d’une autre experte suisse. Lorsque l’élaboration des normes européennes relatives aux chiens d’assistance a été relancée, il a été décidé que la Fondation école suisse pour chiens d’aveugles d’Allschwil participerait directement au travail.

Environ 60 experts venus de toute l’Europe (Belgique, Pays-Bas, France, Angleterre, Irlande, Italie, Slovénie, Turquie, Croatie, Tchéquie, Roumanie, Finlande, Norvège, Suède, etc.) travaillent sur les normes du CEN/TC 452. Comme mentionné précédemment, Katharina Eberle est la seule représentante suisse. Dans les autres pays, il existe des délégations plus importantes dans lesquelles des personnes spécialisées dans le domaine des chiens d’assistance travaillent aux côtés de collaborateurs issus des départements d’Etat.

Le jeu en vaut la chandelle
Le plus grand défi dans le cas de ce projet international est de concilier aussi bien les intérêts des petites et des grandes écoles que ceux des détenteurs de chiens d’assistance formés par leurs propres soins. En outre, tous les participants ne sont pas habitués à collaborer sur de grands projets.

Katharina Eberle ne considère pas uniquement le travail de normalisation comme une activité supplémentaire dans son travail quotidien. Elle apprécie tout particulièrement le réseau international. C’est la raison pour laquelle elle s’engage volontiers pour la création de la nouvelle norme et est persuadée qu’elle en profite tant au niveau personnel que professionnel : « Grâce à l’étroite collaboration avec d’autre spécialistes, nous découvrons le travail des autres, ce qui représente un champ d’apprentissage. De cette façon, j’ai également des pairs pour l’échange à mon niveau. »

Histoire SNV #1
SI_Pfeil_recht_weiss
Quelle est la somme de 5 et 4 ?

Nous traitons vos données de manière confidentielle et nous les utilisons uniquement pour répondre à votre demande. Vous trouverez des informations sur la manière dont nous traitons vos données dans notre Déclaration de confidentialité.

Retour en haut
Langues disponibles